Qu’est ce qu'un GIR ?

La définition de la dépendance couramment admise est le besoin d’une tierce personne pour effectuer les actes de la vie courante : se laver, se déplacer, s’habiller, s’alimenter.

La grille AGGIR (Autonomie Gérontologique Groupe Iso-Ressources) permet de déterminer les ressources nécessaires à la prise en charge d'une personne dépendante. Cette grille permet d'évaluer l'autonomie de la personne âgée ou handicapée et de regrouper les malades en six Groupes Iso-Ressources ou GIR et donc d’évaluer le degré de perte d'autonomie. Elle est utilisée par les équipes évaluatrices médico-sociales afin d’établir le plan d’aide.

    L'évaluation se fait sur la base de 10 variables relatives à la perte d'autonomie physique et psychique. Seules ces dix variables, dites " discriminantes ", sont utilisées pour le calcul du GIR :
  • Cohérence : converser et/ou se comporter de façon sensée,
  • Orientation : se repérer dans le temps, dans les moments de la journée et dans les lieux,
  • Toilette : se laver seul,
  • Habillage : s'habiller, se déshabiller, se présenter,
  • Alimentation : manger les aliments préparés,
  • Élimination : assumer l'hygiène de l'élimination urinaire et fécale,
  • Transferts : se lever, se coucher, s'asseoir,
  • Déplacements à l'intérieur du domicile ou de l'établissement : mobilité spontanée, y compris avec un appareillage,
  • Déplacements à l'extérieur : se déplacer à partir de la porte d'entrée sans moyen de transport,
  • Communication à distance : utiliser les moyens de communication, téléphone, sonnette, alarme...
    7 autres variables, dites " illustratives ", n'entrent pas dans le calcul du GIR, mais apportent des informations utiles à l'élaboration du plan d'aide :
  • Gestion : gérer ses propres affaires, son budget, ses biens,
  • Cuisine : préparer ses repas et les conditionner pour être servis,
  • Ménage : effectuer l'ensemble des travaux ménagers,
  • Transport : prendre et/ou commander un moyen de transport,
  • Achats : acquisition directe ou par correspondance,
  • Suivi du traitement : se conformer à l'ordonnance du médecin,
  • Activités de temps libre : pratiquer des activités sportives, culturelles, sociales, de loisirs ou de passe-temps...
    Les six groupes iso-ressources ou GIR sont :
  • Le GIR 1 correspond aux personnes âgées confinées au lit, dont les fonctions mentales sont gravement altérées et qui nécessitent une présence indispensable et continue d'intervenants. Dans ce groupe se trouvent également les personnes en fin de vie.
  • Le GIR 2 concerne les personnes âgées confinées au lit ou au fauteuil, dont les fonctions intellectuelles ne sont pas totalement altérées et dont l’état exige une prise en charge pour la plupart des activités de la vie courante. Ce groupe s’adresse aussi aux personnes dont les fonctions mentales sont altérées, mais qui ont conservé leurs capacités à se déplacer.
  • Le GIR 3 réunit les personnes âgées ayant conservé leur autonomie mentale, partiellement leur autonomie locomotrice, mais qui nécessitent quotidiennement et plusieurs fois par jour des aides pour leur autonomie corporelle.
  • Le GIR 4 intègre les personnes âgées n'assumant pas seules leurs transferts (se lever, se coucher…) mais qui, une fois levées, peuvent se déplacer à l'intérieur du logement. Elles doivent parfois être aidées pour la toilette et l'habillage. Ce groupe s’adresse également aux personnes n'ayant pas de problèmes locomoteurs, mais devant être aidées pour les activités corporelles et pour les repas.
  • Le GIR 5 comprend des personnes ayant besoin d'une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage.
  • Le GIR 6 se compose des personnes qui n'ont pas perdu leur autonomie pour les actes essentiels de la vie courante.

Les quatre premiers GIR ouvrent droit à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) dès lors que les conditions d'âge et de résidence sont remplies. Les personnes âgées classées en GIR 5 et 6 peuvent bénéficier des prestations d’aide ménagère servies par leur régime de retraite ou par l’aide sociale départementale.

Mon médecin m’a prescrit des soins de nursing, qu’est-ce que c’est ?

C’est l’ensemble des soins d’hygiène et de confort destiné à éviter ou limiter les complications que risque d’entraîner une incapacité, une maladie grave prolongée ou une maladie invalidante. Complété de l’observation, il permet la prévention et le suivi relationnel de la personne malade.

Qui a le droit à l’allocation personnalisée à l’autonomie (APA) ?

Depuis le 1er janvier 2002, l’APA permet aux personnes de plus de 60 ans en perte d’autonomie de recourir à toutes les aides nécessaires pour l’accomplissement des actes de la vie quotidienne. Les personnes âgées résidant à domicile ou en établissement peuvent en bénéficier.

    L’APA s’adresse à toute personne :
  • attestant d’une résidence stable et régulière en France,
  • âgée d’au moins 60 ans,
  • ayant besoin d’une aide pour l’accomplissement des actes essentiels de la vie : se laver, se déplacer, se nourrir...

La perte d’autonomie est évaluée par une équipe médico-sociale en fonction de la grille nationale d’évaluation AGGIR (Autonomie, Gérontologie, Groupe Iso Ressources).

L’APA est ouverte aux personnes relevant des GIR 1, 2, 3 ou 4.

Le dossier de demande d’APA doit être retiré et déposé au Centre Communal d’Action Sociale de la mairie de la commune où réside la personne âgée. Dans le cadre d’une demande d’APA en établissement, le dossier peut être retiré auprès de l’établissement d’accueil.

L’APA est attribuée pour une durée définie en fonction de la situation du bénéficiaire. Elle est révisée périodiquement. Elle peut être révisée à tout moment, en fonction des changements de situation du bénéficiaire (une perte d’autonomie plus grande).

L’APA est versée, mensuellement, par le département au bénéficiaire ; elle peut être directement versée à une association d’aide à domicile ou à une maison de retraite avec son accord.

Les personnes ayant un revenu supérieur à 623,14 euros participent au financement du plan d’aide en fonction de leur revenu.

Les personnes ayant un revenu inférieur à 623,14 euros sont exonérées de cette participation.

Ergothérapie : une nouvelle profession ?

L'ergothérapie a été créée à la fin du XIXe siècle et consiste à améliorer les capacités physiques ou psychologiques d'un individu, que ses difficultés soient passagères ou définitives. Les ergothérapeutes ont une formation spécifique qui dure trois ans, validée par un diplôme d'Etat depuis 1970, en France.

Cette profession s'adresse aussi bien à des personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer, de sclérose en plaques ou d’autres maladies invalidantes, qu’à des personnes handicapées ou âgées rencontrant des difficultés pour accomplir les actes de la vie quotidienne : se nourrir, se laver, se déplacer, se coiffer…

L'ergothérapie a donc pour but de maintenir ou de retrouver une meilleure autonomie chez soi. Elle prend en compte l'environnement qui entoure un malade, afin de l'adapter à ses capacités physiques. Le patient doit réapprendre à vivre au quotidien. Le but de l'ergothérapie est alors de trouver des solutions pour compenser les difficultés de la vie réelle. Des aides techniques permettent dans certains cas de compenser les difficultés.

L'ergothérapie est particulièrement développée dans les centres de rééducation et de réadaptation, les hôpitaux, les maisons de retraite.

Les ergothérapeutes interviennent dans le cadre du maintien des personnes âgées à leur domicile. Le logement peut être adapté en fonction des difficultés rencontrées par la personne. Cela va des toilettes au plan de travail de la cuisine en passant par la douche et la pose de strapontins, afin de donner un maximum d'autonomie à la personne.

Le métier d'auxiliaire de vie sociale

L'auxiliaire de vie sociale (AVS) exerce au domicile des personnes fragiles, dépendantes ou en difficulté sociale (enfants, famille, personnes âgées, handicapées ou malades) et qui ne peuvent assumer seules les tâches de la vie quotidienne. L'auxiliaire de vie sociale épaule et assiste les personnes en leur apportant une aide professionnelle dans l'accomplissement des tâches et activités de la vie quotidienne y compris les loisirs. Par son action, elle contribue au maintien à domicile, à la restauration, la préservation, la stimulation de leur autonomie, favorise leur insertion sociale et ainsi concourt à la lutte contre l'exclusion. Elle a un rôle de soutien et d'accompagnement social.

    Une formation diplômante
      La formation au Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Vie Sociale est constituée de 6 domaines de formation :
    • connaissance de la personne,
    • accompagnement et aide individualisée dans les actes essentiels de la vie quotidienne,
    • accompagnement dans la vie sociale et relationnelle ,
    • accompagnement et aide dans les actes ordinaires de la vie quotidienne,
    • participation à la mise en œuvre, au suivi et à l’évaluation du projet individualisé,
    • communication professionnelle et vie institutionnelle.
  • La durée de la formation est de 504 heures d’enseignement théorique et 3 stages d’une durée de 560 heures (soit 16 semaines).

La formation est sanctionnée par le Diplôme d'Etat d'Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS), délivré par le préfet de Région et le Directeur Régional des Affaires Sanitaires et Sociales, après validation de l'ensemble des domaines de formation.

Les services de la Fosad

Aide à Domicile

  • Entretien du domicile, ménage, repassage, préparation des repas…
  • Aide pour les courses, les sorties
  • Paris et proche banlieue

Voir la suite

Ergothérapie à domicile

L’ergothérapie s’adresse aussi bien à des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer, de sclérose en plaques ou d’autres maladies invalidantes, qu’à des personnes handicapées ou âgées rencontrant des difficultés pour accomplir les actes de la vie quotidienne : se nourrir, se laver, se déplacer, se coiffer….

Voir la suite

Zones d’intervention

Fosad Info

Voir la suite

                                                                                                                                                                   

Alzheimer

  • Assistantes de vie spécialisées intervenant de jour comme de nuit.
  • Garde pour une ou plusieurs heures, accompagnement dans les actes de la vie quotidienne (toilette, repas), compagnie...
  • Paris et proche banlieue
  • Intervention des équipes spécialisées Alzheimer afin d’améliorer le suivi des patients et de leurs aidants.

Voir la suite

Psychomotricité

Nos prestations sont réalisées à partir d’une évaluation individuelle chez vous et se déroule en différents temps :

  • Temps d’entretien : temps nécessaire afin de mieux vous connaître, votre histoire, vos attentes, vos désirs, vos besoins…,
  • Bilan psychomoteur et élaboration d’un projet thérapeutique,
  • La planification des séances de psychomotricité.

Voir la suite

Notre actualité

Fosad Info

Voir le pdf